Circé – Madeline Miller.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler de mon joli coup de cœur de la semaine dernière, un roman que j’ai lu en lecture commune avec les copines Johanna et Lucile, un livre qui trainait dans ma PAL depuis un petit moment… J’ai nommé : Circé, écrit par Madeline Miller et publié aux éditions Pocket le 2 mai 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

couv12028490

Fun Fact. J’ai toujours été passionnée par la mythologie (grecque, romaine, égyptienne…), j’ai adoré lire L’Odyssée d’Homère quand j’étais au lycée, l’un de mes films préférés est O’Brother, inspiré de l’épopée. BREF. Je pouvais difficilement passer à côté d’un roman consacré à Circé. Nymphe, déesse, magicienne, sorcière, femme, fille, sœur, amante, mère, Circé est beaucoup de choses.

Dans ce petit pavé (550 pages), Madeline Miller nous conte l’histoire de Circé. Au travers de ce personnage qui a toujours été secondaire, elle nous raconte un pan de la mythologie grecque. Son récit reste toujours accessible, elle développe suffisamment pour que tout soit compréhensible et cohérent, tout en incitant peut-être le lecteur à faire quelques recherches pour approfondir le sujet. Rien d’obligatoire, bien évidemment, mais vous en mourrez d’envie. L’autrice est finaude. Beaucoup de mythes sont évoqués, des histoires que l’on connait mais dont on ignorait l’implication de Circé puisqu’elle n’en était pas l’héroïne. Au fil des pages, nous avons donc envie de savoir ce qui est vrai, ce qui ne l’est pas. Qu’est-ce qui relève du mythe, qu’a inventé Madeline Miller ? Le risque de s’attaquer à un personnage aussi secondaire, c’est qu’on pourrait se retrouver à inventer, à broder, et ainsi tromper en quelque sorte le lecteur. À priori, les faits relatés par l’autrice sont d’une grande justesse (pour la plupart, il y a bien évidemment une part de fiction).

Préparez-vous donc à croiser Ulysse, bien évidemment, mais pas que ! Il y a du beau peuple au rendez-vous. Les Titans, les dieux de l’Olympe, Prométhée, Dédale, le Minotaure, Télémaque, mais aussi Jason et Médée, Scylla et j’en passe. La majeure partie du roman nous raconte donc une version légèrement romancée d’histoires que beaucoup connaissent déjà, mais d’un autre point de vue, ce que je trouve personnellement fascinant. Pour le reste, Madeline Miller nous raconte l’histoire d’une femme qui se construit, qui évolue. Une immortelle proche des mortels. Une sorcière qui puise son pouvoir en elle-même, et dans la nature environnante, en créant ses propres potions et ses sorts (je me suis d’ailleurs fait la réflexion qu’on retrouvait beaucoup de préceptes des bouquins lifestyle féministes, je sais pas si vous voyez de quoi je veux parler). Elle trouve la puissance dans sa solitude, apprend de ses erreurs et s’endurcit.

Circé est un roman féministe. L’autrice nous raconte l’histoire d’une femme incroyablement forte et inspirante. Une fille, une femme, une mère. Une évolution cohérente mais qui ne coule pas forcément de source. Jeune fille un peu naïve mais très intelligente, son besoin d’attention lui causera quelques soucis. Mais en grandissant/vieillissant, elle apprend, elle nourrit sa féminité, son envie d’indépendance, elle dompte et assouvit ses désirs. Circé est un personnage très complexe et j’adore l’interprétation de Madeline Miller. Elle en a fait à la fois une femme très humaine et une meuf complètement badass qui a tout d’une déesse pour le coup. Elle évoque également les questions de la place et du rôle de la femme dans la société.

L’histoire est passionnante et j’ai accroché dès les premières pages. La plume de l’autrice est douce, posée, fluide mais aussi très vivante. Il se dégage de ces lignes un réalisme fou tant il y a de détails (mais pas de longueurs !) et on a l’impression d’évoluer aux côtés de Circé. La « réalité » et la fiction sont à tel point liés qu’on ne distingue plus le vrai du faux et je trouve ça formidable. Madeline Miller nous offre une version du mythe de Circé qui a tout à fait sa place aux côtés de celles d’Homère, Virgile ou Ovide.

Je parle depuis déjà trop longtemps, passons à la conclusion avant que je vous raconte le roman par le menu. Circé est un coup de cœur pour ma part, un roman que j’ai trouvé captivant, juste, sensible, rythmé, bien écrit, passionnant, intelligent. C’est une histoire que je recommanderai bien évidemment aux passionnés de mythologie, mais pas seulement car l’ensemble est accessible et chacun y trouvera son compte. Je la recommanderai également à celles et ceux qui cherchent un roman mettant en avant une héroïne forte et incroyable. Et à ceux qui cherchent tout simplement un roman d’aventures, parce qu’elle en vit Circé, des aventures ! Foncez !

Alors, tentés ?

19/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

8 réflexions au sujet de “Circé – Madeline Miller.”

    1. De ce côté là, pas de panique. Mes deux co-lectrices étaient novices aussi et ont adoré ! La plume est tellement fluide, les choses sont expliquées de manière naturelle, simple et efficace. Finalement, on ne se rendrait même pas vraiment compte qu’on lit de la mythologie si on ne connaissait pas déjà les noms des personnages 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s