Les fluides – Alice Moine.

Coucou les paupiettes !

Comme promis, me revoilà aujourd’hui pour vous parler d’un roman qui est sorti la semaine dernière en librairie et que j’ai dévoré en quelques heures juste avant de partir en vacances. Ma première lecture de 2020, ma première excellente découverte de l’année. Publié le 9 janvier 2020 dans la collection Pointillés, Les fluides est le troisième roman d’Alice Moine. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Cet après-midi-là, Julie passe quelques heures à la piscine municipale avec Charlotte, sa fille de sept ans dont elle n’a plus la garde. Ce moment privilégié est une chance pour elle de regagner le cœur de Charlotte et elle voudrait tout bien faire. Mais, dans le bassin, ses angoisses remontent à la surface. Rien ne lui paraît plus difficile qu’être mère.
Car, depuis trois ans, Julie surnage. Un épisode du passé qu’elle a gardé secret l’a plongée dans un profond désarroi. Comment prendre soin d’un enfant quand l’horreur obsède l’âme ?
Pourtant, ce jour-là, tandis que Charlotte multiplie les prouesses dans le grand bassin, quelque chose se produit, qui va tout changer.

couv49213535

Les fluides est un roman délicat à chroniquer, pour la simple et bonne raison qu’il est très court. Avec 103 pages au compteur, difficile de partager mes ressentis avec vous sans divulgâcher certains points.

Si l’ouvrage est très court, l’histoire n’en est pas moins intense, comme c’est souvent le cas avec les romans de cette (magnifique et formidable) collection. Alice Moine nous raconte une journée dans la vie de Julie, une journée qu’elle passe avec sa fille qu’elle voit trop peu, une journée où tout va basculer. Julie survit plus qu’elle ne vit depuis trois ans, depuis « l’incident ». Incapable d’exprimer ce qu’elle ressent, de poser des mots sur ce qu’elle a vécu, elle s’est isolée, s’est renfermée sur elle-même et vit dans la peur. Elle a perdu toute confiance en elle, son mari l’a quitté, emportant leur petite fille avec lui. Mais aujourd’hui, Julie décide que c’est fini tout ça, et un événement qui peut paraître anodin va tout changer…

Peu de pages, peu de mots, mais nous avons vraiment l’impression de vivre la chose aux côtés de Julie, de l’accompagner, de lui tenir la main durant son impressionnante évolution dans ce roman. Au départ complètement effacée, elle est un personnage flou, qu’on peine à cerner, donc on ne comprend pas bien l’histoire, le passé. Et peu à peu, au contact de sa fille, ses souvenirs s’affirment, elle « accepte », elle ose dire, elle s’expose. Nous ne suivons pas la reconstruction de cette femme suite au drame qu’elle a subi, nous découvrons l’élément qui a tout déclenché, ce qui l’a sauvée. Nous nous attardons sur tout ce qu’elle laisse derrière elle pour mieux repartir. Faut-il y voir une manière de dire au lecteur que s’ouvrir aux autres est un premier pas vers la guérison ?

Alice Moine ne s’encombre pas de détails inutiles, de fioritures. Son roman est simple et efficace. Les mots sont choisis intelligemment, les phrases sont courtes et percutantes. Il est troublant et ne vous laissera certainement pas indemne. Les thématiques abordées sont très fortes, celles de la maternité, du viol, de la reconstruction de soi… Cependant, tout est traité avec justesse. L’autrice ne prend pas de pincettes mais elle n’en fait pas trop non plus, ce qui rend le récit d’autant plus réaliste et bouleversant.

En résumé, vous l’aurez compris, Les fluides est un roman que je vous recommande chaudement. Court, intense, juste, bouleversant. Une belle lecture et une autrice dont j’ai désormais envie de découvrir les autres titres.

Alors, tentés ?

17/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

2 réflexions au sujet de “Les fluides – Alice Moine.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s