Les femmes sont occupées – Samira El Ayachi.

Coucou les paupiettes !

La chronique du jour est consacrée au nouveau roman de Samira El Ayachi, romancière et autrice pour le spectacle vivant. Les femmes sont occupées a été publié le 5 septembre dernier aux éditions de l’aube. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Elle doit monter une pièce de théâtre. Finir sa thèse. Lancer une machine. Régler des comptes ancestraux avec les pères et les patrons. Faire la révolution – tout en changeant la couche de Petit Chose. Au passage, casser la figure à Maman Ourse et tordre le cou à la famille idéale. Réussir les gâteaux d’anniversaire. Retrouver la Dame de secours. Croire à nouveau en l’Autre.
Comme toutes les femmes, la narratrice de ce roman est très occupée. Découvrant sur le tas sa nouvelle condition de «maman solo», elle jongle avec sa solitude sociale, sa solitude existentielle, et s’interroge sur les liens invisibles entre batailles intimes et batailles collectives.

Résolument féministe et humaniste, ce roman à la langue inventive et teintée d’humour tendre dresse le portrait poignant d’une femme qui ressemble à tant d’autres, qu’elles soient mères ou ne le soient pas, célibataires ou non.

couv29580226

Les femmes sont occupées est un roman dont la forme et le fond sont très intéressants. Commençons par la forme, si vous voulez bien. On ne sait pas vraiment si Samira El Ayachi partage sa propre expérience avec nous ou non, mais en tout cas elle raconte son histoire d’un point de vue extérieur et anonyme. L’héroïne est « Tu », son enfant est « Petit Chose », l’ex est « l’Autre ». Il y a un côté universel à ce récit, elle pourrait raconter l’histoire de n’importe qui, n’importe où dans le monde. La forme qu’elle a choisi pour raconter le parcours de cette mère autonome est cohérente avec le titre. Des phrases courtes, des chapitres courts, des extraits de vie parfois drôles et souvent émouvants. La plume de l’autrice est simple, efficace et son discours n’en est que plus percutant.

La puissance de la femme est présente. Elle est révélée par la nécessité.

Tout commence avec une rupture, mais Samira El Ayachi ne nous raconte pas l’histoire d’une séparation, elle aborde la thématique de la reconstruction, de la découverte de soi en tant que mère mais aussi en tant que femme. Libérée de l’homme, l’héroïne se découvre une force insoupçonnée. Mais elle évoque aussi les questions de charge mentale, la difficulté de s’émanciper tout en ayant un enfant à charge, de s’épanouir et de réaliser ses rêves tout en devant s’occuper d’un être fragile, lui-même en construction. Elle nous parle aussi de la solitude, des doutes et des peurs ressentis par la mère, de la manière dont la société traite les mères célibataires. Elle nous plonge dans l’intimité de cette femme, révélant ce que beaucoup de mères n’oseront jamais dire à voix haute. Bien que je ne sois pas mère, ses mots ont résonné en moi et je comprends tout à fait ce qu’elle veut dire.

Les femmes sont occupées est un roman résolument féministe, dans lequel l’autrice expose mais surtout encourage. Elle nous apprend qu’il y a un combat individuel à mener, mais également un combat collectif. Elle fait référence à de nombreuses figures féministes au fil des pages, comme par exemple Simone Veil, Virgina Woolf ou encore Simone de Beauvoir, mais nous présente aussi des figures anonymes qui sont autrement plus percutantes, notamment sa belle-mère ou certaines de ses amies.

En résumé, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. L’écriture de Samira El Ayachi est plaisante, fluide et elle nous délivre un très beau message dans ce livre. Il y a des passages plus sombres, tristes et même parfois enrageants, mais en refermant l’ouvrage, j’en ai surtout retenu l’espoir, la capacité de s’en sortir, de se reconstruire et, peut-être, de tout avoir.

Alors, tentés ?

17/20

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Les femmes sont occupées – Samira El Ayachi.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s