Liquide inflammable – Robert Bryndza.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai dévoré d’une traite, le petit dernier de Robert Bryndza qui sortira demain, jeudi 5 septembre, en librairie. Liquide inflammable, publié aux éditions Belfond dans la collection Noir, est le troisième volet des enquêtes policières d’Erika Foster. N’hésitez pas à aller découvrir mes chroniques de La fille sous la glace et Oiseau de nuit. Chaque roman a droit à sa propre enquête, les tomes sont indépendants mais il peut être mieux de commencer par La fille sous la glace si vous voulez mieux cerner l’héroïne. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant.
Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.
Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière.
Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses.
L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

9782714479341ORI

Quel plaisir de me replonger dans une enquête écrite par Robert Bryndza ! Je suis décidément conquise par cet auteur. Comme à chaque fois, il nous plonge dans une enquête complexe. Parce qu’il s’agit d’une affaire qui remonte à 1990, déjà, mais aussi parce que toutes les personnes impliquées semblent avoir leurs petits secrets. L’auteur a trouvé la bonne formule : une bonne dose de mystère, de nombreux rebondissements et une fin à laquelle personne ne s’attend. Sa plume est addictive, on ne peut s’empêcher de tourner les pages, d’enchaîner les courts chapitres parce qu’on veut savoir, on veut comprendre. L’enquête est vraiment passionnante.

Erika Foster est un personnage auquel je me suis définitivement attachée. Nous avons pu la voir évoluer tout au long de ces trois tomes et je prends beaucoup de plaisir à la suivre. Elle a un sacré caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds mais c’est un personnage tellement humain et réaliste, avec ses défauts, ses faiblesses. Le fait qu’elle change de secteur, et donc d’équipe, dans ce nouveau roman ne nous empêche pas de retrouver les détectives qui l’épaulaient dans les deux tomes précédents, Moss et Peterson. Pour mon plus grand plaisir car je les apprécie beaucoup tous les deux. Cette mutation entraîne d’autres menus changements qui n’étaient pas pour me déplaire, notamment au niveau de la hiérarchie qui me tapait un peu sur le système dans Oiseau de nuit. Dans l’ensemble, ce sont des changements qui n’affectent pas énormément le lecteur.

En résumé, Robert Bryndza nous a pondu un très bon roman policier (encore un !). L’histoire est passionnante, complexe mais très bien ficelée, surprenante. La plume de l’auteur est très agréable, fluide et efficace. Franchement, je ne peux que vous recommander de le lire ! Personnellement, j’attends déjà avec impatience la suite…

Alors, tentés ?

18/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Liquide inflammable – Robert Bryndza.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s