Inventer les couleurs – Gilles Paris & Aline Zalko.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir le dernier roman de Gilles Paris, un auteur que j’aime énormément et qui a notamment écrit Autobiographie d’une courgette et Au pays des kangourous. Il s’agit de son tout premier roman jeunesse, illustré par Aline Zalko. Inventer les couleurs a été publié aux éditions Gallimard Jeunesse, dans la collection Giboulées le 7 mars 2019. Il est destiné aux enfants à partir de 10 ans ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier l’auteur et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Hyppolite vit avec son papa à Longjumeau. La vie pourrait être grise, avec un papa qui s’échine entre les quatre murs d’une usine, et l’école où Hyppolite fait l’apprentissage d’une vie avec ses copains Gégé et Fatou. Seulement voilà Hyppolite dessine et les couleurs transfigurent tous ceux qui l’approchent. Et si un enfant pouvait faire grandir les adultes autour de lui ?

J01561_Paris_Inventer_Les_Couleurs_Couv.indd

Que de beauté dans ce petit roman ! Comme d’habitude, j’ai été transportée par la plume de Gilles Paris. Il réussit à capturer et retranscrire l’enfance, l’innocence avec douceur et justesse, avec sensibilité. Je regrette un peu que le roman ne fasse que 48 pages car j’aurais aimé suivre Hyppolite, Gégé et Fatou un peu plus longtemps.

Nous passons une journée en compagnie du jeune Hyppo. Comme souvent dans les romans de Gilles Paris, le jeune garçon n’a pas une vie très rigolote. Sa maman est partie avec le papa de son meilleur ami. Il vit seul avec son père qui travaille à l’usine, qui part tôt le matin et revient tard le soir. Ce dernier est triste, a toujours le regard sombre et noie son désespoir dans la bière et les clopes. Nous pourrions y voir de la négligence, de la maltraitance. Mais Hyppo ne voit pas les choses comme ça. Hyppo aime son papa, profite de chaque moment de douceur et essaye de lui redonner goût à la vie. Ils partagent un lien très fort. A l’école, le garçon retrouve ses amis. Il laisse libre cours à sa passion pour le dessin et représente tout ce qui l’entoure. Il met de la couleur dans un quotidien sombre et chacun oublie ses problèmes l’espace d’un instant.

En refermant ce livre, nous n’avons aucunement l’impression d’avoir lu un roman triste. Je n’ai retenu que les moments de joie, la beauté de ces petits instants et l’espoir qui ressort de ces pages. Il s’agit d’un roman d’apprentissage, d’un roman qui véhicule de belles valeurs, un message de tolérance, d’ouverture.

Je n’ai même pas de mots pour décrire les illustrations d’Aline Zalko. Elles sont magnifiques, colorées. Elles complètent le récit de Gilles Paris à la perfection, rendant la lecture plus qu’agréable. Elles représentent la vie, la joie, l’amour avec tendresse et poésie. L’objet-livre est vraiment superbe.

En résumé : un roman à mettre entre toutes les mains ! Un très beau moment de lecture, un récit émouvant, sensible et juste. Je vous le recommande chaudement !

Alors, tentés ?

19/20

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Inventer les couleurs – Gilles Paris & Aline Zalko.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s