Par accident – Harlan Coben.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai lu dimanche dernier, presque d’une traite (ceci dit, c’est souvent le cas en ce moment haha). Il s’agit de mon tout premier Harlan Coben ! Il faisait partie de ces nombreux auteurs que je n’ai pas encore découvert, probablement à cause de sa grande popularité (j’ai du mal avec les bandeaux type « le dernier roman du boss du thriller », ça me fait fuir). Bref, je me suis laissée tenter par Par accident, son petit dernier publié en octobre aux éditions Belfond. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

L’officier Napoleon Dumas n’obéit qu’à une seule loi, la sienne. Quand on retrouve sur la scène de meurtre d’un policier les empreintes de Maura, son amour de lycée disparue il y a quinze ans, c’est selon ses règles que Nap est décidé à enquêter.
Les coïncidences semblent bien trop nombreuses dans cette affaire : peu avant la disparition de Maura, Leo, le frère jumeau de Nap, et sa petite amie Diana avaient été retrouvés morts sur la voie ferrée. Un double suicide auquel Nap n’a jamais cru. Or Rex, l’officier qui vient de mourir, était aussi un de leurs camarades de lycée.
Que s’est-il passé à l’époque ? Quel lien unissait ces quatre adolescents ?
Nap n’a jamais perdu l’espoir de retrouver Maura et de découvrir la vérité sur la mort de son frère. Mais est-il prêt à tout entendre ?

couv20136895

N’y allons pas par quatre chemins, j’ai passé un bon moment de lecture mais je n’ai pas été comblée par ce thriller. Le rythme est bon, soutenu, les rebondissements sont nombreux. La plume d’Harlan Coben est efficace, agréable à lire malgré quelques petits détails qui m’ont frustré. Dans ce roman, le personnage principal s’adresse souvent à son frère disparu et.. disons que les « tu te souviens, Leo ? » toutes les trois lignes (j’exagère hein), ça va bien deux minutes mais la redondance est rapidement fatigante. J’ai également été gênée par l’écriture parfois très imagée de l’auteur. Certaines expressions m’ont fait sourire mais elles étaient un peu hors-propos et n’apportent pas grand chose au récit.

Par accident nous raconte l’histoire de Napoléon Dumas. Est-ce que l’ego démesuré du personnage est lié à son nom ? Peut-être. En tout cas Nap se considère comme « irrésistible » quand il se regarde dans un miroir, il est arrogant et il a une très haute opinion de lui-même et de ses capacités. Vous l’aurez compris, le personnage m’a un tantinet hérissé les poils de bras. Bien évidemment, nous découvrons au fil des pages que Nap est un homme blessé, son frère jumeau est mort dans des circonstances douteuses quinze ans auparavant et sa petite amie a disparu dans la même nuit. Cette dernière refait soudainement surface et Nap remue ciel et terre pour la retrouver et comprendre, enfin, ce qui est arrivé la nuit du drame. Les personnages secondaires ne sont pas très approfondis, jouent seulement un rôle de messager et transmettent les différents éléments qui font avancer l’enquête. Ceci dit, ils sont tout de même nuancés. Ils ont tous une part d’ombre et des secrets qui ne demandent qu’à être révélés au grand jour. Difficile de savoir qui est gentil et qui est méchant. De ce côté là, Harlan Coben nous balade bien et j’avoue que je n’ai pas vu la fin venir.

Ce roman ne révolutionne pas le genre, il est efficace mais plutôt convenu. Je n’ai pas vu la fin venir mais je n’ai pas non plus sauté au plafond quand j’ai découvert le pourquoi du comment. Je reste un peu sur ma faim car il y a quelques questions qui restent sans réponses quand on ferme le livre. En me relisant, je me rends compte que je suis assez négative mais je tiens à souligner que l’histoire est prenante, je ne me suis pas ennuyée. Comme je l’ai dit au début, j’ai passé un bon moment.. mais le « boss » du thriller est un chouïa surévalué à mes yeux.

En résumé, un thriller plaisant mais pas extraordinaire. Fluide, dynamique et plein de rebondissements, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. J’en attendais un peu plus, mais je peux maintenant dire que j’ai lu Harlan Coben !

15/20

Alors, tentés ?

Un roman d’Harlan Coben à me recommander ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

3 réflexions au sujet de “Par accident – Harlan Coben.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s