Wallace l’intrépide – Will Henry.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’une bande-dessinée jeunesse sympathique comme tout ! Wallace l’intrépide a été écrit par Will Henry et publié le 29 août 2018 aux éditions Jungle. Ce one-shot (j’ose espérer que nous reverrons Wallace un jour prochain) a été nominé aux Eisner Awards 2018 pour la catégorie « Best Publication for kids-age 9-12 » et « Best Humor Publication ». Ça promet, non ? Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier chaudement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Bienvenue à Port Douillet ! Venez faire connaissance avec la famille de Wallace, son pêcheur de père, sa maman folle de plantes et nulle en lasagnes, et son étrange petit frère, Sterling. Wallace est un petit garçon plein de sagesse et de fantaisie, qui aime explorer la baie de Port Douillet en compagnie de ses amis Spud et Amélia.

couv_344787

J’ai passé un très chouette moment avec Wallace l’intrépide. Will Henry nous raconte l’histoire de Wallace, un jeune garçon qui vit sur une colline avec ses parents et son petit frère Sterling. Quand il n’est pas à l’école, il s’amuse avec ses amis Spud et Amélia.

La bande-dessinée se découpe en planches courtes (une page voire deux), en petites saynètes qui nous racontent le quotidien de Wallace sous formes de sketchs. Les petites histoires sont racontées dans un certain ordre et toute la bande-dessinée se déroule sur l’équivalent d’une année scolaire. Par conséquent, on a l’impression de lire une histoire continue. Le format, tout comme les illustrations, rappellent les petits strips qu’on trouvait dans le journal à une époque (peut-être qu’il y en a encore, ça vous dit tout sur ma relation avec la presse papier). Les dessins ne sont pas particulièrement sexys, les personnages sont très simples, les décors ne sont pas très détaillés mais ce n’est absolument pas un défaut ! Ce côté grotesque apporte un petit quelque chose en plus aux textes bourrés d’humour.

Au travers de cette bande-dessinée, l’auteur souhaitait recréer un monde où « les enfants collectionnent encore les insectes et les cerfs-volants et mangent les cônes de glace par le bas ». Il est en effet plutôt agréable de voir des enfants être des enfants, courir dans l’herbe pieds nus, cueillir des fleurs et faire de jolies bêtises. J’ai trouvé Wallace très attachant mais j’avoue avoir surtout eu un coup de cœur pour Spud. Qu’est-ce qu’il m’a fait rire ! Sterling, le petit frère, m’a également beaucoup plu. Nous observons le monde au travers de leurs yeux. Ils ont une imagination débordante. Ils sont jeunes et naïfs, ne comprennent pas tous les tenants et aboutissants de la vie d’adulte et n’ont pas tout à fait les mêmes objectifs au quotidien. Clairement, Will Henry n’est pas le premier à explorer le monde de l’enfance de cette manière mais j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je l’ai trouvé rafraichissant !

En résumé, je vous recommande chaudement cette bande-dessinée à l’humour décalé. Je vous assure que vous la refermerez avec le sourire aux lèvres, 176 pages de bonne humeur ! A mon avis, il peut aussi bien être lu par des adultes que par des enfants (à partir de 8/9 ans je dirais, à la louche). Allez, on fonce !

18/20

Alors, tentés ?

La bisette !

 

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Wallace l’intrépide – Will Henry.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s