Deep Sea Aquarium MagMell – Kiyomi Sugishita.

Coucou les paupiettes !

Si on parlait manga un petit peu ? Mine de rien, j’en lis énormément mais je trouve que je n’en parle pas assez sur le blog et il est temps de changer ça. Je vais aujourd’hui vous présenter le premier tome de Deep Sea Aquarium MagMell, qui a été publié le 4 octobre 2018 aux éditions Vega. Cette toute nouvelle maison d’édition a lancé ce mois-ci sur le marché trois mangas dont celui-ci (je vous parlerai très prochainement des deux autres, pas de panique). Leurs publications sont plutôt portées sur le seinen. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce manga !

Keitaro Amagi est un jeune homme passionné par les océans. Enfant, son père lui a transmis cette fascination pour ces mondes mal connus. Devenu adulte, il répond alors tout naturellement à une embauche pour devenir simple balayeur au tout nouveau Magmell Deep Sea Aquarium. Ce gigantesque complexe sous-marin vient d’ouvrir et offre à ses visiteurs une découverte inédite de la faune sous-marine, à 200 m de profondeur. La passion de Keitaro l’emmènera sur des chemins inattendus au service du Magmell. Auprès du professeur Minato, le balayeur devra apprendre les secrets des calamars géants, sauver une espèce en danger, se confronter aux pêcheurs, et apprendre à préserver autant que possible un monde marin toujours plus mis en danger par les activités humaines.

DopYNyLW0AErkVA.jpg large

Comment résister à cette sublime couverture ? C’est tout bonnement impossible. Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Je me suis jetée sur Deep Sea Aquarium Magmell et je n’en ai fait qu’une bouchée.

Ce manga nous immerge (littéralement) dans le quotidien d’un aquarium sous-marin plutôt original, situé à 200 mètres de profondeur. Le MagMell Deep Sea Aquarium propose à ses visiteurs de découvrir la faune et la flore sous-marine, aujourd’hui encore largement méconnue par le grand public. Keitaro, véritable passionné des océans, rêve de devenir soigneur. Certes, il n’est pour l’instant que balayeur mais ses connaissances et sa passion font qu’il est rapidement remarqué par le directeur du complexe. Ce dernier va lui offrir de très belles opportunités…

Que vous dire à part que c’est un gros coup de cœur ? Je suis tombée complètement amoureuse des illustrations douces et détaillées de Sugishita Kiyomi. C’est un premier tome introductif, on nous présente l’aquarium, le héros et les personnages qui gravitent autour de lui. Ceci dit, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! L’auteur nous fait découvrir les mystères des mondes sous-marins au travers de petites histoires richement illustrées mais également avec de courtes présentations entre chaque chapitre. J’ai trouvé le contenu vraiment enrichissant et passionnant. Dans ce premier tome, nous rencontrons de nombreuses créatures dont je ne connaissais pas l’existence. J’avais vraiment l’impression de déambuler dans l’aquarium et de contempler ces magnifiques animaux marins (après quelques recherches, je me suis rendue compte que les animaux abyssaux n’étaient pas les plus sexys, mais Sugishita les rend beaux et que je crois que ça veut tout dire).

Au-delà de la découverte des abysses et des créatures qui les peuplent, Sugishita Kiyomi nous dévoile quelques axes qui seront développés dans les prochains tomes. Visiblement, le directeur Minato connaissait le père de Keitaro, aperçu à plusieurs reprises dans des flashbacks. Cela semble jouer sur la relation qu’il entretient avec le jeune homme et je me demande pourquoi. Qu’est devenu son père ? Keitaro reçoit également une promotion qui risque de tout changer pour lui, j’ai hâte de le voir évoluer au sein de l’aquarium ! C’est un personnage attachant, au passé mystérieux et dont j’ai envie de connaître la suite de l’aventure.

L’auteur cherche à nous sensibiliser sur un monde que nous connaissons mal mais que nous mettons en danger au quotidien. Il nous montre que l’aquarium n’est pas seulement un lieu d’amusement mais aussi un lieu de préservation, ayant à cœur la découverte et la survie des espèces (menacées ou non). L’aspect découverte est donc doublé d’une volonté d’éducation et d’un chouette message écologique. Il n’y a rien de moralisateur, le sujet est abordé avec poésie et délicatesse, mais aussi avec humour. En refermant ce manga, j’avais le sourire aux lèvres. Un feel-good comme on les aime !

Mon plus gros chagrin ? Le tome 2 ne sortira pas avant le premier semestre 2019. Mais si c’est pour avoir un autre manga d’aussi belle qualité, je peux prendre mon mal en patience !

19/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

9 réflexions au sujet de “Deep Sea Aquarium MagMell – Kiyomi Sugishita.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s