Annecy Paysages, une exposition à ciel ouvert.

Coucou les paupiettes !

La ville d’Annecy, en partenariat avec la Scène nationale d’Annecy, organise cette année la toute première édition de Annecy Paysages. Quoi ? Quand ? Qui ? Où ? Comment ? Je vais aujourd’hui vous présenter l’événement et (je l’espère) vous donner follement envie de vous y rendre !

origamis-bonlieu-10-1

© Origamis, Antoine Milian.

Annecy Paysages, qu’est-ce que c’est ?

Annecy Paysages est un festival consacré aux installations paysagères qui envahira la ville du 30 juin au 2 septembre 2018. L’objectif est de valoriser les espaces naturels en milieu urbain mais aussi de repenser le tourisme culturel à Annecy. Une vingtaine d’installations artistiques et paysagères s’invitent dans le décor de cette très belle ville. Elles ont été réalisées par des artistes, des paysagistes, des architectes ou encore des designers du monde entier.

La plupart des œuvres sont éphémères, elles ont été conçues in situ uniquement pour le festival et ne vivront que quelques mois. D’autres, au contraire, s’inscrivent dans un projet d’une autre ampleur et s’implanteront dans la ville sur la durée, comme c’est le cas du Potager dans la ville (parc Charles Bosson). Le collectif Cultures Urbaines met en lumière la question de l’agriculture en ville et crée un jardin potager au cœur d’Annecy. Ce potager prend la forme d’un mandala intégralement constitué de plantes comestibles (notamment des cucurbitacées) qui seront récoltées et cuisinées par les chefs étoilés de la ville à la rentrée.

un-potager-dans-la-ville-bonlieu-13-1

Salvador Garcia, directeur artistique, décrit Annecy Paysages comme un festival impur. De multiples disciplines sont utilisées pour questionner la place du paysage au sein de la ville, mais aussi la place du spectateur face au paysage. A mes yeux, ce joyeux mélange rend la chose encore plus intéressante, permet d’attirer plusieurs types de spectateurs et de sensibiliser un certain nombre de gens à la notion d’art contemporain (trop souvent dévalorisée). Je trouve également la démarche intéressante d’un point de vue écologique.  Le festival permet de mettre en lumière l’importance du végétal dans un monde de plus en plus urbanisé.

La découverte de ces œuvres se fait sous la forme d’une balade, à pied ou en bicyclette. L’itinéraire de cette promenade est très similaire au circuit touristique de la ville, vous permettant ainsi de (re)découvrir les sites emblématiques d’Annecy. Le parcours s’étale sur environ 4 kilomètres. Certaines œuvres sont un peu plus éloignées et la ville met donc à votre disposition des vélos. C’est une manière sympathique de visiter la ville. Comptez environ deux heures pour faire le tour du festival en deux-roues !

Capture d_écran 2018-06-24 à 15.12.49

Le festival a également décidé d’intégrer certains lieux dans le programme, comme par exemple la ferme de Chosal (24 km d’Annecy), qui propose un parcours de Land Art, ou le parc naturel régional du massif des Bauges (40 km d’Annecy), investi par une série d’installations réalisées par des étudiants en design de l’ESAAA.

Vous pouvez retrouver toutes les informations en détails sur le site Annecy Paysages (lien un peu plus bas). 

Quelques installations à découvrir… 

Je ne vais pas trop m’attarder sur les différentes œuvres qui peupleront la ville d’Annecy car je compte vous en reparler dans le courant de l’été (en me focalisant sur certaines installations, certains artistes en particulier, sur le parcours street-art) mais aussi car j’espère que vous aurez envie d’aller les découvrir vous-mêmes !

breathing-lotus-flower-bonlieu-5-1

  • Breathing Lotus Flower, par Choi Jeong Hwa. C’est à cet artiste coréen que nous devons le joli Flower Tree de la place Bellecour à Lyon. Il est principalement connu pour ses installations figurant de grandes fleurs de lotus (symbole de pureté en Asie).

le-mont-des-possibles-bonlieu-14-1

  • Le Mont des Possibles, par le collectif Le Champ des possibles. Cette pyramide végétale monumentale s’élèvera au centre de la place Notre-Dame. Cette installation est en fait une petite ferme urbaine où l’on pratique l’agriculture raisonnée hors-sol (cucurbitacée, pois de senteur, haricots, etc). Cette cascade de plantes est ludique (on peut la traverser, s’y abriter), pédagogique mais aussi particulièrement poétique.

cygnus-diasporus-bonlieu-22-1

  • Cygnus Diasporus, par Quentin Lazzareschi et Carl Marion. Ce projet est l’un des plus intéressant du festival mais pas l’un des plus visibles. La ville d’Annecy est connue pour sa pureté, sa blancheur. Deux diplômés de l’école d’art d’Annecy ont proposé d’introduire un couple de cygnes noirs dans l’écosystème dominé par les cygnes blancs du lac d’Annecy. C’est un projet conceptuel et poétique mais aussi très intéressant d’un point de vue écologique car il aura certainement un impact sur la faune régionale.

les-hotes-du-logis-bonlieu-9-4

  • Les hôtes du logis, par Victoria Klotz. L’artiste plasticienne investit le jardin de l’évêché avec des installations animalières assez particulières. Renard, ours polaire, cigogne… ces animaux deviennent observateurs de l’espace urbain et offrent un décalage intéressant dans la vieille ville. Victoria Klotz proposera une quinzaine de pièces qui interrogent le partage de l’espace public et la place de l’animal dans la ville. Véritable zoo urbain, cette installation fait partie des pièces les plus « familiales » du circuit.

La Grande Balade !

Ce samedi 30 juin, le festival ouvrira officiellement ses portes (pour un événement en plein air, j’aurais pu trouver une expression plus adaptée haha). Au programme, un grand spectacle à l’échelle de la ville sous la forme d’une grande balade et une soirée festive placée sous le signe des arts de la rue.

Capture d_écran 2018-06-24 à 13.54.44

La soirée débutera à 19h avec un pique-nique géant sur la grande table qui va de la place Notre-Dame à la rue Filaterie. L’ambiance sera assurée par un concert aux fenêtres ! A 20h prendra place le premier spectacle et Antoine le Ménestrel escaladera à main-nues la façade de l’église Notre-Dame..

la-grande-balade-bonlieu-556-3

© Jean-Jacques Pauget.

A 21h, tout le monde se retrouve au square de l’évêché pour le départ de la grande balade en musique. Les spectateurs suivront les musiciens mais surtout un dirigeable imaginé par les artistes d’Aérosculpture : l’Aéroplume. Ce dernier les guidera jusqu’à la place de l’Hôtel de ville en passant par plusieurs étapes (le Pâquier, le pont des amours, les Jardins de l’Europe) où ils pourront apercevoir d’autres sculptures aériennes. A 22h, Johanne Humblet, funambule, traversera la place de l’Hôtel de ville jusqu’au clocher de l’église… au dessus du public ! Pour finir, le Brise Glace propose quelques concerts au Pâquier à partir de 23h. Au programme ? Dario Rossi et Étienne de Crécy, rien que ça.

Pour plus d’informations…

Annecy Paysages 

Bonlieu Scène nationale

Alors, tentés ?

La bisette !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

7 réflexions au sujet de “Annecy Paysages, une exposition à ciel ouvert.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s