Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari – Olivier Gay.

Coucou les paupiettes !

Cette semaine, j’ai décidé de m’inscrire au challenge organisé par Netgalley France. L’objectif est simple comme tout, il suffit de poster un maximum de chroniques avant le 7 juin 2018. Pour cela, l’accès à une vingtaine de romans a été pré-approuvé, mais tous les livres sollicités comptent. J’ai donc choisi quelques ouvrages dans la sélection et vous pourrez retrouver mes chroniques toutes les semaines jusque début juin.

On attaque avec le premier tome d’une saga d’Olivier Gay : Le noir est ma couleur. Publié en 2014, il a été réédité par les éditions Rageot en mai dernier. Je n’avais jamais entendu parler de la série jusqu’à il y a quelques jours, au détour d’une conversation, et j’ai profité de cette opportunité pour me lancer. Merci Netgalley, merci les éditions Rageot ! 

Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n’aurait jamais prêté attention à Manon l’intello du premier rang. Pourtant, à la suite d’un pari, il a décidé de la séduire.

Normalement, Manon n’aurait jamais toléré qu’Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l’obscurité d’une ruelle, sa présence s’est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l’évidence. Rien n’est normal dans cette histoire.

Manon acceptera-t-elle qu’il entre par effraction dans son univers ?

Deux destins liés malgré les apparences…

couv30536649

Le roman n’a pas fait long feu sur ma liseuse, je l’ai terminé en une journée. Au début, j’étais un petit peu sceptique, je trouvais les personnages clichés et l’écriture un peu trop ado. Il s’agit d’un roman jeunesse mais je n’arrivais pas à accrocher complètement à la plume d’Olivier Gay. Et puis finalement.. le déclic. Le fantastique s’en est mêlé et j’étais dedans. Bien que le style soit très (presque trop) simple, l’ensemble est très dynamique. Les rebondissements sont nombreux, l’histoire est très bien construite et Olivier Gay nous livre ici un véritable page-turner.

J’ai fini par m’attacher aux personnages, surtout Alexandre que je trouve très touchant. Il a beau avoir de multiples défauts, il est avant tout humain et j’ai trouvé qu’il était intéressant. Il a également toujours le mot pour rire, bien que je ne sois pas certaine que ce soit son but. Il m’aura fait sourire à de multiples reprises. J’ai hâte de voir comment il va évoluer au fil des tomes ! Sa relation avec Manon part un peu sur de mauvaises bases, il se permet des jugements hâtifs qui m’ont déplu. Cela dit, ils apprennent à se connaître  et à s’apprivoiser au fil des pages et j’ai hâte de voir ce qu’il va leur arriver dans la suite. Le duo fonctionne bien. Manon est un personnage un peu effacé au début, elle n’est pas spécialement intéressante jusqu’à l’apparition de ses pouvoirs. Mais c’est une jeune fille sympathique et généreuse, au caractère affirmé, dont la vie va clairement beaucoup changer par la suite… Ça promet d’être chouette ! En tout cas j’ai apprécié le fait que, plus on avance dans le roman et plus les personnages s’éloignent des clichés qu’ils représentent au début. En ce qui concerne les personnages secondaires, ils ne sont pas très développés et ils ne m’ont pas fait forte impression. Les amis d’Alexandre sont des petits c*ns et j’ai beaucoup de mal à cerner la famille de Manon.

Concernant l’histoire, j’ai trouvé qu’elle était captivante. Ce tome-ci est introductif sans vraiment l’être. Manon nous explique comment elle utilise la magie des couleurs, l’histoire des mages, etc. On nous présente les différents protagonistes, on pose les bases de la saga. Cela dit, le côté introductif ne se ressent pas du tout car il se passe beaucoup de choses, l’action ne manque pas. La rencontre avec le grand méchant nous montre que tout n’est pas tout noir ou tout blanc. J’étais très surprise par la fin, je ne m’attendais pas du tout à ça ! Un bon point pour Olivier Gay, qui m’a donné envie de lire toute la saga d’une traite. D’ailleurs, si vous me cherchez, je suis au fond de mon lit en train de lire la suite haha.

En résumé, malgré un début un peu houleux et une écriture parfois un peu trop simple, Le noir est ma couleur est une excellente découverte. Je pense que je vais beaucoup aimer cette saga fantastique et je vous recommande chaudement ce premier tome, vous n’allez pas vous ennuyer !

17/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

8 réflexions au sujet de “Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari – Olivier Gay.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s