La fille sous la glace – Robert Bryndza.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique de thriller. Décidément, en ce moment je ne lis presque que ça ! Je crois que je vais faire une pause chick-lit dans les prochains jours, j’en ai bien besoin. Le livre du jour a été écrit par Robert Bryndza, ancien comédien qui écrivait jusqu’à maintenant des comédies romantiques. La fille sous la glace, publié aux éditions Belfond en janvier dernier, est son premier polar et il rencontre déjà un franc succès un peu partout dans le monde. Avant toute chose, je tiens à remercier chaudement la maison d’édition pour l’envoi de ce roman !

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?

Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?

Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

couv49593966-2

La fille sous la glace est un premier tome. Il nous introduit le personnage d’Erika Foster, inspectrice en chef talentueuse mais pas au meilleur de sa forme. Dans cette première enquête (il y en aura au moins cinq autres : The Night Stalker, Dark Water, Last Breath, Cold Blood et Deadly Secrets), elle cherche à découvrir le meurtrier d’une jeune femme dont la famille exerce une certaine influence en Grande-Bretagne et qui a des liens très forts avec l’Establishment anglais. On ne cesse de lui mettre des bâtons dans les roues mais notre héroïne persiste, met sa propre vie en péril jusqu’à obtenir des réponses.

J’ai trouvé l’écriture de Robert Bryndza plaisante, fluide, accrocheuse. On est très rapidement pris dans l’histoire et on ne s’ennuie jamais grâce à la plume dynamique de l’auteur et les nombreux rebondissements de l’enquête. Pour un premier thriller, j’ai trouvé l’ensemble bien amené, bien ficelé. Si on a parfois l’impression de s’éparpiller, tout finit par trouver une explication logique, rien ne reste en suspens.

Ce premier tome permet de planter le décor, d’introduire un certain nombre de personnages qui deviendront certainement récurrents. Erika Foster, évidemment, mais aussi Moss et Peterson, les deux détectives qui l’épaulent le plus dans cette enquête. J’ai mis un peu de temps à m’attacher à Erika, j’avoue qu’au début elle ne m’impressionnait pas énormément. Cela dit, au fil des pages, on apprend à la connaître. On ressent de plus en plus d’empathie à son égard. On finit par prendre très à cœur tout ce qui lui arrive, signe en général qu’on apprécie bien ce personnage. Les personnages de Moss et Peterson m’ont tout de suite été très sympathiques et j’espère vraiment qu’on les retrouvera dans la suite et qu’on en apprendra plus sur eux, par la même occasion. Si on a eu un petit aperçu de la vie personnelle de Moss, ce ne fut pas le cas pour son acolyte. Il y a également des personnages qui m’ont complètement énervé, notamment Sparks et Marsh qui semblent vouloir tout faire pour mettre l’enquête en péril (alors que c’est leur boulot quand même, zut). La famille d’Andrea était également particulièrement énervante mais pas inintéressante. Elle permet de montrer qu’avoir de l’argent ne suffit pas pour échapper à la loi.

L’histoire en elle-même n’est pas particulièrement originale mais je l’ai tout de même trouvée très agréable à lire. Certains rebondissements m’ont surpris mais j’ai malheureusement deviné qui était le tueur bien avant la fin (j’ai un talent pour la déduction, que voulez-vous). Cela dit, ce meurtrier se révèle être aussi un personnage très intéressant (Bryndza lui consacre quelques chapitres sans nous révéler son identité et j’ai trouvé ça fascinant), c’est un serial-killer qui vous glacera probablement le sang à plusieurs reprises.

En résumé, c’est un thriller que je vous recommande chaudement. Sans être révolutionnaire, il vous fera passer un très bon moment de lecture. A titre personnel, j’attends la suite avec impatience (et je vais essayer de trouver une des comédies romantiques écrites par l’auteur, par curiosité) !

17/20

Lecture comme – La chronique de Ludo : *** 

Alors, tentés ?

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

17 réflexions au sujet de “La fille sous la glace – Robert Bryndza.”

  1. Cela fait un petit moment que je n’ai pas lu de thriller ^^ Je me rends compte avec le temps que je lis surtout ce genre d’histoire en été car les journées sont plus longues, la nuit arrive plus tardivement et par conséquent j’ai moins peur !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s