Fausses promesses – Linwood Barclay.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman que j’ai dévoré il y a deux semaines ! Ça y est, j’ai ENFIN lu un roman de Linwood Barclay, dont j’entends tellement de bien depuis si longtemps. Fausses promesses, publié chez Belfond en janvier dernier, est un roman qui mêle polar et thriller. Je l’ai lu en lecture commune avec Ludo du blog Prends un livre et détends toi, même si j’avoue que je l’ai un chouia malmené sur « la fin » (entendez là les 200 dernières pages) en terminant le livre d’une traite parce que je n’arrivais pas à le lâcher. Avant d’aller plus loin, je tiens à remercier chaudement la maison d’édition pour l’envoi de ce roman !

Plume ciselée, personnages inquiétants et humour jubilatoire : Linwood Barclay, créateur de frissons, revient avec un roman noir grinçant pour conter les petits secrets et les troublants mystères d’une ville de province américaine.
Il s’en passe de belles à Promise Falls, charmante bourgade de trente-six mille âmes. Des agressions répétées sur le campus, un nourrisson kidnappé par un  » ange « , une femme sauvagement assassinée dans sa cuisine. Et vingt-trois écureuils retrouvés pendus à la grille du parc. Ce coin paumé des États-Unis serait-il devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les esprits dérangés ?
C’est bien ce qui affole le débonnaire inspecteur Barry Duckworth, dont la pression artérielle ne cesse de grimper : quel genre de psychopathe aurait pris ses quartiers en ville ? Y a-t-il seulement un lien entre tous ces faits divers ?

La chasse au crime commence. Aidé de David Harwood, père de famille déprimé et journaliste au chômage, Duckworth se lance dans une déroutante enquête, qui ne tarde pas à virer au cauchemar.
Qui a dit que Promise Falls était une petite ville tranquille ?

couv60602549-2

Attaquons ! Dès les premières pages, j’ai été complètement happée par l’écriture de Linwood Barclay. Le roman est assez épais (512 pages, un beau bébé), j’ai toujours un léger blocage avec les gros volumes.. mais là, j’en demandais encore ! La plume de l’auteur est vraiment plaisante, dynamique. Les rebondissements sont nombreux et on ne s’ennuie jamais. Le suspense s’installe au fil des pages, on ne peut pas s’empêcher d’enchaîner les chapitres car on veut en savoir plus, quitte à devoir y passer la nuit (j’étais vraiment très fraiche le lendemain, sachez-le).

Le roman est construit d’une manière plutôt intéressante. D’une part, nous suivons « l’enquête principale » menée par le personnage principal, David, et d’autre part nous suivons des enquêtes « secondaires » qui posent les jalons du prochain tome. Ces dernières sont menées par la police et plus précisément par l’inspecteur Barry Duckworth. Si, en apparence, on peut avoir l’impression que ces passages sont un peu inutiles, ils servent surtout à éveiller l’intérêt du lecteur et à le pousser à lire la suite. Personnellement, ça ne m’a aucunement dérangé et, malgré cette petite frustration à la fin de ne pas avoir toutes les réponses, j’attends le prochain tome avec impatience !

On retrouve des personnages déjà croisés dans d’autres romans de l’auteur (ce qui me donne très envie de découvrir le reste de son œuvre). N’ayant jamais lu Linwood Barclay auparavant, j’avais peur d’être un peu gênée dans ma lecture mais ce ne fut absolument pas le cas. Ses personnages sont développés, on en découvre un peu plus sur eux tout au long du roman et on réussit à les cerner de mieux en mieux (en tout cas en ce qui concerne les personnages principaux). Les personnages secondaires nous réservent quelques surprises et changent complètement de visage en un court laps de temps, c’est assez impressionnant. Chacun a une histoire, des faiblesses et Linwood Barclay les met en lumière avec brio. Je ne peux pas vraiment dire que je les ai trouvé attachants, mais je les ai certainement trouvé captivants !

L’histoire en elle-même est prenante. L’intrigue principale repose sur la cousine de David qui se retrouve inopinément, par la grâce de Dieu, avec un bébé dans les bras. Un peu givrée sur les bords (allez savoir pourquoi, je l’ai tout de suite vue comme Helena dans Orphan Black haha), elle affirme que l’enfant est le sien et projette d’aller lui acheter un petit lit à barreau au Ikea du coin. David, fort sceptique, découvre une adresse, s’y rend et découvre la mère du bébé vidée de son sang dans sa cuisine. Et là, ça part en cacahuètes. Qui a tué ? Pourquoi ? Les pistes sont nombreuses, David fouille, prend des risques et finit par découvrir le coupable.. Et nous on le suit gaiement, avec des petits cure-dents qui maintiennent nos yeux ouverts pour ne pas s’endormir avant la fin du roman. Sachez que je suis une enquêtrice hors pair et que j’ai exposé une magnifique théorie à Ludo au bout de 100 et quelques pages et que j’avais RAISON. Que voulez-vous ? Le talent. Cela dit, bien que j’ai largement jubilé parce que j’avais raison, Linwood Barclay a plus d’une fois semé le trouble dans mon petit cerveau. D’un rebondissement à un autre, je ne savais plus à quel saint me vouer. Aucune déception de ce côté là. Aucune déception tout court d’ailleurs.

Je crois que je peux affirmer que cette lecture est un quasi coup de cœur ! Je reste juste légèrement sur ma faim par rapport à ces intrigues secondaires qui ne débouchent sur pas grand chose dans ce premier tome. C’est quelque chose qui a ses avantages mais aussi ses désavantages. J’en veux plus, là maintenant tout de suite, et ce n’est pas possible. Dommage. J’ai trouvé ça intéressant, plutôt bien amené et intégré au reste mais j’avoue que si je dois attendre un an pour avoir la suite, j’aurai probablement oublié tout ce qui a été mis en place dans ce tome-ci. Il faudra penser à mettre un « Previously in… » au début du prochain (note à l’éditeur haha).

En résumé, un roman particulièrement prenant et très agréable à lire. Attention, ne le commencez pas en fin de journée, au risque d’y passer la nuit !

18/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

8 réflexions au sujet de “Fausses promesses – Linwood Barclay.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s