Demain, je me lève de bonheur – Sophie Noël.

Coucou les paupiettes !

Je suis impressionnée par ma propre organisation parce que je suis sur le point de planifier un article presque une semaine à l’avance. Avouez, vous êtes impressionnés aussi ! Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique livresque (on ne m’arrête plus). Je vais vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière, écrit par une auteure que je connaissais déjà. Demain, je me lève de bonheur a été écrit par Sophie Noël et publié aux éditions City le 3 janvier 2018. Il s’agit d’un roman contemporain, plutôt axé sur le développement personnel. Ayant lu (et beaucoup aimé) Pulpeuse Fiction l’année dernière, c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau roman de l’auteure.

Divorcée, Bérénice mène une vie qui semble la satisfaire. Elle sort son chien Crumble, travaille à ses traductions de livres, va à l’aquagym le samedi et recommence chaque semaine. Aucun changement ne vient contrarier sa routine calme et rassurante. Mais le jour de son anniversaire, tout change. Ses enfants lui offrent une semaine de thalasso à Saint-Malo. Une semaine sans voir Crumble, sans ses habitudes ? Elle n’a pourtant pas le choix, pour ne pas décevoir ses enfants. Contre toute attente, ce séjour met sur son chemin des personnages qui vont lui montrer la vie sous un angle nouveau : le beau Emmanuel, la très sportive Anne, et Madeleine, une vieille dame excentrique et pleine de sagesse. Mais surtout, Bérénice fait une découverte : le bonheur dont elle avait oublié le goût est là, tout près… Et si le plus grand défi de la vie était de se trouver soi-même ?

couv10747905

Je suis partagée, les amis. Dans l’ensemble, je dois avouer que j’ai adoré ma lecture, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Bérénice. Cela dit, il y a quelques éléments qui m’ont un peu fait tiquer…

Tout d’abord, l’écriture. J’aime toujours autant la plume de Sophie Noël. C’est drôle, frais, sans prise de tête. Elle nous propose un roman léger, feel-good, avec des personnages sympathiques et attachants. On ne s’ennuie jamais tant les rebondissements sont nombreux. Les pages s’enchaînent à toute vitesse tellement on veut connaître la « conclusion » de cette renaissance.

Bérénice est une héroïne attachante, qui a depuis longtemps oublié ce que c’était que d’être une femme. Elle se contente d’un quotidien peu excitant, très routinier avec son boulot, son chien et sa bouffe toute préparée. J’ai beaucoup aimé la voir évoluer tout au long du roman, prendre conscience de tout ce qu’elle a loupé et de tout ce qu’il lui reste à vivre. Au rythme de rencontres et d’expériences inoubliables, elle semble revivre, renaitre. Je me suis parfois reconnue en elle, notamment par rapport à la peur de l’inconnu et son côté casanier. J’ai trouvé sa relation avec ses enfants touchante, on sent qu’il y a beaucoup d’amour et qu’ils sont prêts à tout pour rendre leur mère heureuse. Madeleine est probablement mon personnage préféré dans toute cette histoire. Du haut de ses 83 ans, on dirait une petite jeunette. Elle ne se refuse rien, encourage Bérénice à se questionner sur son mode de vie. Elle est littéralement une bouffée d’air frais. J’ai également beaucoup aimé le personnage de Philippe, un ex de Bérénice qui refait surface 30 ans après la fin de leur relation et qui tisse des liens très forts avec elle. Contrairement à Emmanuel, il m’est tout de suite apparu comme un mec bien. Bref, beaucoup de chouettes personnages.

Ce que j’ai trouvé fort dommage dans ce roman, c’est que finalement Bérénice se retrouve à mettre sens dessus-dessous sa vie pour un homme. Pour un con en plus (excusez mon vocabulaire). Dès le début, Emmanuel ne m’a rien inspiré de bon. Et pourtant, c’est pour l’impressionner que Bérénice décide de faire quelque chose de sa vie, de sortir de chez elle, de tenter de nouvelles expériences. Alors, certes, elle se rend compte en cours de route de tous les bienfaits que ça lui apporte d’un point de vue personnel.. mais au départ elle le fait pour un homme. Qu’elle a connu seulement quelques heures. Si le roman avait été catégorisé comme une chick-lit, je pense honnêtement que ça ne m’aurait pas dérangé (ou pas autant en tout cas). Mais vu qu’il est indiqué que c’est un roman de développement personnel, ça me dérange. A mes yeux, le développement personnel c’est quelque chose qu’on fait pour soi, pas pour un autre. J’ai donc regretté beaucoup de décisions prises par Bérénice, souvent réalisées par jalousie ou par impulsivité. Sans rien spoiler, j’ai été choquée par sa dernière expérience. Comment peut-on faire quelque chose comme ça sans penser aux conséquences ? Et ensuite venir pleurer parce qu’on n’obtient pas le résultat escompté ? Ça se voyait à 10.000 kilomètres que c’était une mauvaise idée…

Si on écarte le sujet Emmanuel, j’ai tout de même trouvé l’histoire plutôt chouette. Sophie Noël nous balade dans plein d’endroits, Bérénice réalise des activités différentes mais toutes enrichissantes et qui peuvent nous donner des idées. De manière générale, ce roman nous permet de nous interroger sur notre propre manière de vivre. Par peur ou par confort, on se ferme à une quantité astronomique de nouvelles expériences ou de nouvelles rencontres.

En résumé, malgré quelques petits détails qui m’ont dérangé, j’ai trouvé que cette lecture était très enrichissante. J’ai passé un très bon moment de lecture et je vous recommande chaudement ce roman feel-good, aux personnages drôles et attachants.

16/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

11 réflexions au sujet de “Demain, je me lève de bonheur – Sophie Noël.”

    1. Ça n’aura pas duré longtemps, j’en ai profité pour ne rien faire de la semaine, me voilà bien avancée x)
      Ben ouais.. Au final c’est dans l’intitulé ! Pourquoi le faire pour quelqu’un d’autre alors, ça n’a plus aucun sens !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s