Le mois de la romance : le bilan.

Coucou les paupiettes !

Ça y est, le mois de février est déjà terminé ! C’était majoritairement un mois de vacances et ça m’a permis de vider un peu ma PAL. Dans un article publié en janvier, je vous avais présenté un challenge organisé par Prends un livre et détends-toi : Le mois de la romance. Ambitieuse comme je suis, j’avais opté pour le niveau le plus difficile, le niveau à la folie. Mon objectif était donc de lire 10 romances entre le 1er le 28 février. J’ai échoué. Enfin, presque. J’ai tout de même réussi à lire 9 romances mais je n’ai pas eu le temps de lire certains romans que j’avais choisi car j’avais des livres à faire passer en priorité. Bref. Je n’ai pas réalisé les quelques défis proposés par Ludo, pour la simple et bonne raison que ça m’était complètement sorti de la tête. Par contre, j’ai réussi à faire rentrer mes lectures dans les consignes imposées !

26229928_10215325442117289_779877161649726167_n

Je ne vais pas le cacher, j’ai commencé ce challenge en ayant quelques préjugés. A mes yeux, la romance est (était) un genre assez creux, où l’originalité n’est souvent pas de mise. Où les personnages ne sont pas très développés au profit d’une romance souvent très prévisible ponctuée de « mate la taille de mon engin bébé » ou de « mon dieu, regardez moi ce torse de demi-dieu/ses fesses/ses seins/ses pieds/vous avez compris ce que je veux dire. J’avais aussi peur de la littérature érotique suite à mon expérience désastreuse avec Calendar Girl l’année dernière. J’ai donc préféré éviter les romans catégorisés comme érotiques ce mois-ci. Il y avait du sexe, oui, mais pas uniquement.

Lire dix (bon ok, neuf) romances en un mois était véritablement un challenge pour moi car c’est un genre que je n’affectionne pas particulièrement. Une romance de temps en temps, je ne dis pas non (bien que généralement je me tourne plutôt vers de la chick-lit), mais je me jette vraiment plus facilement vers du jeunesse, du fantastique ou des thrillers. Ce mois de la romance était une expérience intéressante, il m’a permis de revoir certains de mes jugements un peu « hâtifs ». Cela dit, certains de mes à-prioris ont été confirmés au fil de mes lectures. Au bout de 2-3 romans, j’étais rodée. C’est vraiment ce que je reproche le plus à la romance : l’originalité. Je n’ai jamais été surprise. Jamais. Chacune de mes lectures était prévisible et c’est bien dommage. Ça ne m’a pas empêché de faire de chouettes découvertes et de passer de très bons moments. Mais j’aurai aimé être surprise au moins une fois…

Je vous propose maintenant de revenir sur mes différentes lectures ! Pour rappel, voici les consignes de Ludo :

26113901_10215325595121114_3379913861693736153_n

# Du rose sur la couverture.

couv640646031 Dans sa vie, Holly n’a que trois priorités : sa famille (même s’il faut avouer que, ces derniers temps, sa sœur, enceinte jusqu’aux dents, lui tape prodigieusement sur le système), son chien Dave (boule d’amour probablement issue d’un croisement entre un labrador et une vache) et sa boutique de pâtisserie, Cake, qu’elle tient avec son meilleur ami, Jesse. Le reste, elle s’en fiche : plus rien n’a d’importance à ses yeux depuis que Charlie, son mari, son âme sœur, est mort dans un accident de voiture.
Mais voilà que déboule dans sa vie un certain Ciaran. Ciaran est beau, Ciaran est riche, Ciaran est écossais. Mais, surtout, Ciaran la trouble profondément et provoque en elle des sensations inattendues… Non, non et re-non, l’amour, elle y a déjà goûté et cela lui a laissé un terrible goût amer. Un goût de douleur et de solitude, de larmes et de regrets. Et, pourtant, une part d’elle ne peut s’empêcher de croire qu’il est – peut-être – l’ingrédient qui manque à sa vie…

J’ai eu très peur en commençant ma lecture car j’ai très rapidement eu une impression de déjà-vu, un mélange de plusieurs romans lus il y a quelques temps déjà. Cela dit, au bout de quelques chapitres, j’étais dedans. Certes, l’histoire n’est pas très originale. Visiblement, être pâtissière ou aimer faire des gâteaux est presque un pré-requis pour être une héroïne de romance.. Les deux personnages principaux sont plutôt clichés (le fils à papa qui se révèle être un homme blessé qui retombe amoureux pour la première fois depuis belle lurette et la jeune femme en deuil qui a peur de refaire sa vie) mais ils sont attachants. L’écriture d’Anouska Knight est plaisante, simple et fluide. Si on sait dès le début comment les choses vont se terminer, il y a quelques rebondissements, le récit est dynamique. J’ai aimé suivre ces deux personnages, les voir se reconstruire au contact de l’autre tout au long du roman. La fin de l’histoire m’a donné le sourire, j’étais heureuse de les savoir heureux. Bref, une romance sympathique !

# Plus de 400 pages.

couv56401211

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

Ça y est, j’ai enfin lu un roman de Colleen Hoover ! Ça faisait un moment que Maybe Someday trainait dans ma PAL et le mois de la romance était l’occasion rêvée de l’en sortir. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ça, j’étais agréablement surprise. Bien évidemment, la fin était prévisible mais ça ne m’a pas empêché d’avoir quelques doutes tout au long de ma lecture. Je n’ai pas eu de coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment (le roman n’a pas fait 24 h haha). Les personnages sont sympathiques, l’histoire intéressante. Pour une fois, je n’ai pas été dérangée par le triangle amoureux. L’auteure aborde le sujet avec beaucoup de justesse, de délicatesse. L’ensemble est touchant, débordant d’émotions. En résumé, une jolie romance que je vous recommande chaudement.

# Livre sorti dans les 5 mois.

# Un auteur déjà lu. 

couv75387979Il paraît que « les opposés s’attirent ».
Il paraît que « qui se ressemble s’assemble ».
Il paraît que les Jedi préfèrent les blondes.

Et il paraît aussi qu’on évite les otites en se fourrant un oignon dans l’oreille. Les proverbes, Ashley s’en méfie depuis qu’elle a eu l’occasion de constater qu’un de perdu, c’était un de perdu. Mais, depuis que Ben est entré dans sa vie et s’est installé dans l’appartement qu’elle partageait jusque-là avec sa meilleure amie, elle en viendrait presque à accepter l’idée qu’elle n’est pas condamnée à passer toute son existence en solitaire. Ben est si drôle, Ben est si touchant, Ben est si… Ben est un ami. Et il doit le rester. L’amour, ça finit toujours mal, et il est hors de question de risquer leur amitié pour une relation sans lendemain. Pour elle, c’est clair, ils sont amis. Et colocs. Et rien d’autre. Mais il paraît que Ben ne l’entend pas de cette façon…

J’ai déjà lu plusieurs romans d’Emily Blaine et c’est une auteure que j’apprécie de manière générale. Disons que ses romans ne sont pas très originaux mais ils se lisent très bien. J’avais bien aimé Colocs (et plus) mais j’ai été terriblement déçue par ce deuxième tome. Lu en lecture commune avec Ludo, nous avons eu beaucoup de mal avec l’héroïne. Ashley est exaspérante du début à la fin du roman. Elle est chiante (oui, clairement, il n’y a pas d’autre mot), immature et incapable de prendre une décision. Résultat ? J’ai eu l’impression de relire la même chose en boucle, chapitre après chapitre, puisqu’elle est incapable de se décider sur un truc qui est évident. C’est dommage car j’ai beaucoup apprécié Ben, c’est un personnage touchant et on lui souhaite tout le bonheur du monde. Mais quelle idée d’aller s’enticher d’une casse-bonbons pareille ! Vraiment, l’amour rend aveugle haha. L’écriture d’Emily Blaine est toujours plaisante, le roman se laisse lire, mais ça ne vaut clairement pas le premier tome. Entre colère, lassitude et ennui, j’avoue que j’ai un peu de mal à recommander ce livre.

# Milieu du sport.

couv454907381Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.

Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?

The Deal, c’est LA bonne grosse surprise de ce mois de la romance. Et, croyez-moi, j’en suis la première étonnée ! Quelle idée de mettre une couverture pareille.. A mes yeux, ce n’est pas du tout représentatif du contenu. Enfin bref, je ne suis pas là pour parler packaging. Je suis très rapidement rentrée dans l’histoire et j’ai eu du mal à lâcher le roman avant la fin. Bien que prévisible, j’ai beaucoup aimé l’écriture d’Elle Kennedy. Je ne m’attendais pas à ce que le roman aborde des thématiques telles que le viol ou la violence domestique. Je m’attendais à un truc creux, sans intérêt et tourné entièrement autour du sexe (cette couverture est vraiment trompeuse). Je me suis retrouvée avec des personnages intéressants, bien construits et une réelle envie d’en savoir plus sur eux. J’ai aimé suivre l’évolution de leur relation, leur manière de montrer qu’il ne faut pas se fier aux apparences. J’ai surtout apprécié que tout ne tourne pas autour du sexe. Finalement, les scènes de fesses sont assez peu nombreuses et bien écrites. Elle Kennedy a privilégié la qualité sur la quantité et c’est un excellent point. Cela laisse plus de place à l’histoire, qui en elle-même est très prenante. Je ne sais pas encore si je lirai les autres tomes car les co-équipiers de Garrett ne m’ont pas impressionné. Mais les apparences sont visiblement trompeuses donc je pense que je me laisserai tenter un jour !

# Au lycée.

couv38703492Sam, en dernière année au lycée, est célibataire depuis deux ans. Deux ans, vous imaginez ?! Quand sa meilleure amie lui propose de jeter un sort pour lui trouver un nouveau copain, Sam est sceptique, mais il accepte malgré tout. Et il rencontre aussitôt quatre candidats potentiels : Gus, un sublime élève au charme très… français ; Jamie, un charmant et timide jeune peintre ; Travis, future rock-star sexy ; et Landon, son ex, avec qui il a eu une relation passionnée. Lequel d’entre eux est son garçon idéal ?

Je n’ai jamais été déçue par les éditions Castelmore et c’est donc sans hésitation que je me suis tournée vers Sam et le(s) garçon(s) pour cette consigne. Je n’ai pas grand chose à dire à son sujet mis à part que c’est un chouette roman. Les personnages sont touchants, attachants. J’ai aimé suivre un héros gay non stéréotypé. Dans ce livre, il n’y a aucun cliché. On retrouve les codes de la romance adolescente, certes, mais le sujet de l’homosexualité est traité avec justesse. L’écriture de L. Philips est très plaisante, à la fois drôle et émouvante. Vraiment, je recommande ce roman. Il vaut le coup d’œil !

# Les héros sont à l’opposé.

# L’homme est millionnaire. 

couv70452959Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

Ce roman ne remporte absolument pas la palme de l’originalité. Loin de là. Hyper prévisible, des personnages plus que clichés, une histoire cousue de fil blanc… Pourtant, j’ai passé un bon moment en compagnie de Chloé. J’ai toujours eu un faible pour les héroïnes perchées et celle-ci vaut le détour. Elle m’a beaucoup fait rire tout au long du roman. Les personnages ne sont pas très développés dans l’ensemble mais ils sont attachants. L’histoire est prenante et l’écriture de Juliette Bonte plaisante. Une chose est sûre, on ne s’ennuie pas avec ce livre ! A mon avis, cette lecture n’est pas indispensable mais sachez qu’il est idéal pour un bon moment de détente hivernal.

# Un tome d’une saga + Les deux personnages travaillent. 

Capture d_écran 2018-02-26 à 00.19.49

Hot, comme Julien, alias mon boss terriblement sexy qui est aussi l’être le plus irritant, le plus odieux et le plus détestable du monde. Julien, qui m’oblige à le vouvoyer alors qu’on s’est connu à l’époque où on était bourrés d’hormones et de boutons, et qui, accessoirement, est également l’heureux invité du mariage de ma meilleure amie Sophia.
Love, parce que je suis réquisitionnée à J-7 pour aider Sophia dans les derniers préparatifs de son mariage – privilège ô combien réjouissant réservé à mon statut de témoin. Sophia est folle amoureuse de son futur mari. Et folle tout court, ce qui augure d’une semaine très, très chaotique. Surtout avec Julien dans les pattes.
Challenge, comme le défi que me lance la vie pour les sept jours à venir : assurer en tant que témoin, ne pas tuer Julien. Ah, et surtout : ne pas coucher avec Julien.

Recommandé par Ludo, je me suis laissée tenter par le premier tome de Hot Love et j’ai eu l’impression de sauter dans un piège. J’ai tout de suite accroché à l’écriture de Cécile Chomin (fluide, drôle, naturelle) et j’ai lu le roman en quelques heures. J’ai enchaîné avec le tome 2. Puis avec le tome 3. Je pense qu’on peut dire que j’ai bien aimé. Je me suis vite attachée aux personnages, que ce soit dans le tome 1 ou dans le tome 2. Les histoires de Julien et Lydia, puis de François et Maya m’ont bien plu. Lydia et Maya m’ont beaucoup fait rire. C’était prévisible mais très agréable à suivre. J’émets cependant quelques réserves sur le dernier tome, bien en-dessous des deux précédents. J’espérais retrouver les deux couples et l’auteure a choisi de s’intéresser à tous les personnages secondaires. Alors, certes, on a quelques jolis passages, du rire, de l’émotion.. mais c’est pas ce que j’attendais et j’ai donc été déçue. Surtout que certains personnages ne m’intéressaient pas du tout donc je me suis ennuyée à plusieurs reprises. Néanmoins, je recommande les deux premiers tomes ! Vous ne risquez pas de vous ennuyer héhé.

Et voilà, ce sont sur ces belles paroles que je clos ce bilan de mon mois de la romance. J’ai réussi à lire neuf livres (sur les dix prévus, c’est déjà une belle victoire) et à remplir 8 consignes, je suis ravie. Je tiens à remercier Ludo pour cette chouette expérience qui m’a permis de découvrir de nouveaux auteurs (Elle Kennedy, Colleen Hoover, Cécile Chomin) et d’apprendre à me méfier des apparences. A renouveler !

Vous avez participé ? Qu’avez-vous lu ? Avez-vous aimé ce challenge ?

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

18 réflexions au sujet de “Le mois de la romance : le bilan.”

  1. Je n’y ai pas participer, et ce n’est pas pour les raisons soit disantes creuses. C’est simplement que je trouve génarélament des recettes éculées et du coup, la romance me paraît artificielle. Bon, en suite, c’est sur que je ne m’éclate pas en lisant de la romance/
    Dans tous les cas félicitations, je suis ravie que tu te sois éclatée.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui c’est sûr que c’est souvent artificiel. On voit les ficelles à 10 km haha. Mais bon, pour un moment de détente c’est sympa. Et puis, finalement, j’ai découvert que certains romans sont parfois surprenants 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ! J’aime bien participer parce qu’en général ça me motive à lire plus mais je peux comprendre que ça en freine certain parce que ça impose de suivre une certaine PAL par exemple. En tout cas celui-ci est sympathique, pas très contraignant (tu dois lire entre 2 et 10 romances, y a de la marge). Il sera normalement reconduit l’an prochain 😉

      J'aime

  2. Tu m’as donné envie de lire The deal. Le premier roman que tu présentes est dans ma PAL.
    C’est vrai que la romance, en soit, tu sais obligatoirement comment ça va terminer. Ce serait trop bizarre que tout le long du roman on te tease un couple pour qu’au final ça se termine sans qu’il soit formé mdr.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu lis The Deal tu me diras ce que tu en as pensé :p J’ai vraiment été surprise haha
      Effectivement, ce serait assez bizarre x) Mais en même temps, ça peut être un rebondissement de dernière minute complètement fou qui rendrait l’histoire encore meilleure.. A méditer !
      PS – oui je l’ai reçu ! J’allais te répondre demain, je suis un peu à l’ouest cette semaine 😉

      J'aime

  3. Se lancer dans un challenge comme ça quand on aime pas trop la romance, c’est courageux 😀 Et visiblement tu as bien fait ^^
    J’ai un peu les mêmes reproches que toi par rapport à ce genre (le manque d’originalité et les scènes de sexe à tout va), mais c’est vrai qu’il peut y avoir des exceptions 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s