Héritage mortel – Daniel Borgis.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve, aujourd’hui encore, pour une chronique livresque. J’ai lu tellement de choses ces derniers temps qu’il va bien falloir faire avec. J’ai eu cette semaine l’opportunité de découvrir un petit roman policier publié chez Rebelle éditions en 2016, dans la collection Sans Visage. Il s’agit d’Héritage mortel, écrit par Daniel Borgis.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Rebelle éditions pour avoir accepté de m’envoyer ce roman !

Un décès.
Un testament.
Trois frères.
Un meurtre !
Mais qui a été tué ?
Qui a tué ?
Le mystère reste entier…

couv34756342

J’ai tout de suite été interpellée par le résumé et par le fait que le roman prenne place dans la région lyonnaise, où je vis depuis maintenant un an. La maison d’édition le décrivait comme un roman de terroir, une immersion dans un univers paysan et j’avoue que je n’ai pas été déçue. Je suis contente d’avoir pu découvrir ce petit livre car j’ai passé un bon moment de lecture, malgré quelques petits bémols. Je vous explique ?

Le récit est plutôt bien construit. L’auteur mène bien sa barque et le suspense nous tient en haleine tout au long de la lecture. Le rythme est bon, les rebondissements nombreux et on ne s’ennuie jamais. Le roman est court (163 pages) et se lit très vite car la plume de Daniel Borgis est efficace. J’ai personnellement lu le livre d’une seule traite, je l’ai trouvé difficile à lâcher. Je voulais absolument savoir qui était le tueur !

Je ne peux pas dire qu’il y avait des longueurs puisque je ne me suis jamais ennuyée, mais il y a quand même quelques répétitions un peu gênantes. Certaines sont nécessaires car elles permettent de souligner et de mettre en avant certains traits de caractère chez tel ou tel personnage (je pense notamment aux frères Porraz). Cela dit, certaines répétitions n’étaient pas vraiment utiles et passaient plus pour du « remplissage ». Elles ne faisaient que nous rappeler des choses que nous savions déjà. Concernant l’écriture de Daniel Borgis, au-delà de ces quelques répétitions, j’ai regretté le style parfois un peu pompeux. Il y a beaucoup de grands mots que, personnellement, je n’ai jamais entendu personne utiliser dans une conversation. C’est dommage car, à cause de ça, certaines scènes perdent en intensité, en émotion et paraissent peu crédibles. On a parfois l’impression de se retrouver dans une telenovela où tout le monde fait de grands gestes exagérés en utilisant tous les mots compliqués qu’il connait. Un peu trop théâtral à mon goût. L’usage important des points d’exclamation renforce d’ailleurs ce ressenti. A l’inverse, les passages qui se déroulent dans la campagne savoyarde sont beaucoup plus « bruts », il n’y a plus de fioritures, les personnages utilisent un jargon paysan très fleuri et ce sont des passages qui m’ont beaucoup plu. On se croirait vraiment au fin fond de la Savoie.

La première partie du roman nous présente le contexte et les personnages. L’auteur nous immerge dans un univers complètement dépaysant peuplé d’énergumènes au caractère bien trempé. La seconde partie, encore plus prenante, est consacrée à l’enquête. L’histoire en elle-même n’est pas très originale. Les histoires de successions qui tournent mal sont assez nombreuses. Cependant, j’ai beaucoup apprécié cette enquête policière. Les suspects sont nombreux, l’auteur réussit à semer le doute dans nos esprits et la fin nous prend complètement par surprise ! Pour moi, tous les ingrédients sont réunis pour un bon roman policier.

En résumé, les quelques éléments stylistiques qui m’ont gêné n’ont pas gâché ma lecture.  Quelques pages de plus n’auraient pas été de refus. J’ai passé un bon moment avec ce roman et je pense qu’il pourrait plaire à plusieurs d’entre vous !

16/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

5 réflexions au sujet de “Héritage mortel – Daniel Borgis.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s