Le musée des monstres : La tête réduite – Lauren Oliver & H.C. Chester.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai pu lire grâce à la plateforme Netgalley : le premier tome de la série Le musée des monstres, La tête réduite ! Publié le 05 octobre dernier, ce roman a été écrit par Lauren Oliver et H.C Chester (un collectionneur). Il est ponctué d’un certain nombre d’illustrations réalisées par Benjamin Lacombe.

Avant d’aller plus loin, je tiens à remercier Hachette Romans pour cette lecture ! 

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles évènements s’enchaînent. Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête… Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé… (Résumé : Livraddict)

cover98273-medium

Plusieurs éléments m’ont poussé à solliciter ce roman. Premièrement, sa couverture et la mention « illustré par Benjamin Lacombe ». Comment résister ?! Deuxièmement, son résumé, que j’ai trouvé très intrigant et tout à fait adapté à la saison. Troisièmement, parce que je suis fascinée par les cabinets de curiosité. Quatrièmement, il me permettait de valider un nouveau point pour le défi PKJ d’octobre (haha, je perds pas le nord). Ce roman comportait donc tous les bons ingrédients et j’avais terriblement envie de le découvrir.

Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Le roman est assez court, il est très prenant et il se lit donc assez vite. L’histoire est plutôt simple et prévisible en apparence, probablement destinée à un public un peu plus jeune, mais les rebondissements sont nombreux et sèment le doute dans nos petits esprits. De fil en aiguille, les pièces du puzzle se mettent en place de manière très fluide. Le récit est très bien construit et on se prend très vite au jeu. On n’arrive plus à lâcher le livre et on enquête auprès des enfants pour savoir qui a volé cette maudite tête réduite (ou cette tête réduite maudite, ça marche aussi) !

curiositypostcard_beardedlady

© Benjamin Lacombe.

J’ai apprécié l’environnement glauque dans lequel l’histoire se développe, l’ambiance de ce petit musée et les relations qu’entretiennent les différents membres de cette étrange famille. Les personnages sont très attachants, plus particulièrement les quatre héros. J’aime le fait que Sam et Pippa ne maîtrisent pas complètement leurs pouvoirs, ça peut conduire à des évolutions vraiment intéressantes ! J’espère qu’on en apprendra plus sur leur passé dans le second tome car il reste encore quelques zones d’ombres, des questions sans réponses. Ce n’est pas du tout gênant, au contraire, c’est même finement joué puisque ça donne très envie au lecteur de lire la suite ! Ce premier tome pose les bases, c’est une introduction, mais une introduction bien rythmée. On ne s’ennuie jamais, contrairement à certains premiers tomes que j’ai pu lire par le passé.

ch_illustrations_pippa

© Benjamin Lacombe.

J’avoue avoir été un peu déçue par les illustrations, trop peu nombreuses. Je m’attendais vraiment à en trouver plus régulièrement dans le livre. Elles restent néanmoins très belles et accompagnent parfaitement l’histoire. (Mais vraiment, un peu plus pour le tome 2 ce serait vraiment top) 

En résumé, ce petit roman est vraiment très prenant. C’est une belle découverte et j’ai hâte de connaître la suite de l’histoire de Sam, Pippa, Max et Thomas ! C’est un livre accessible que l’on peut tout à fait mettre entre les mains des plus jeunes (à partir de 12 ans je dirais) et parfait pour Halloween. Vous pouvez le rajouter dans votre PAL automnale sans problème !

17/20

Pour aller plus loin : J’ai trouvé un très joli site en anglais avec les biographies des auteurs et une interview de H.C Chester sur ses collections. Passionnant ! N’hésitez pas à aller y jeter un œil. 

The Curiosity House

Des bisous !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

5 réflexions au sujet de “Le musée des monstres : La tête réduite – Lauren Oliver & H.C. Chester.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s