Point Culture #18 – Le bilan de l’été.

Coucou les paupiettes !

Face au retard accumulé sur le blog depuis le mois de juin, entre mon mémoire, ma soutenance, le boulot, les vacances et le déménagement.. j’ai décidé de dresser un bilan rapide de tout ce qui a été lu et vu depuis le début de l’été. Autant vous dire que la liste est longue et donc que je ne vais pas chroniquer tout ça. Je me contenterais de lister, de noter et, si l’envie m’en prend, de dire quelques mots mais sans rentrer dans les détails. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Mais au moins je repars sur de bonnes bases.

Livres lus.

# Aura-t-on assez de temps au paradis pour voir Sinatra ?

Le lièvre de la Fontaine après une sévère dépression décide de prendre sa revanche sur la tortue.
Un homme devient la risée d’Internet pour avoir rendu au fabricant le robot sexuel tombé amoureux de lui.
Un petit garçon gagne 100 000 $ grâce à un paquet de céréales et met en péril l’équilibre familial…
Merveilleux conteur, B.J. Novak démontre avec éclat combien l’ordinaire peut devenir extraordinaire : les situations, les objets, les rêves. Il passe les obsessions de l’époque au tamis de l’imaginaire et de l’humour pour n’en conserver que la folle essence.
Il décrit aussi au scalpel les pensées étranges qui traversent ses personnages, qu’ils soient critique gastronomique, adepte des rencontres en ligne ou fan de Kate Moss. Il y a du La Bruyère dans ce Woody Allen pop !
Voici soixante-deux histoires qui nous emportent en un tour de main. Des pépites de drôlerie, d’intelligence et d’émotion.

couv73475180

Un petit livre au ton à la fois drôle et sérieux, qui se lit très vite. Certaines nouvelles sont bien meilleures que les autres. L’ensemble est original, décalé et c’est une lecture qui ne m’a aucunement déçue !

07/10

# I.R.L.

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

couv4457678

Gros coup de cœur pour I.R.L, que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher. C’était une lecture vraiment passionnante, qui propose de nombreuses pistes de réflexion autour des jeux vidéos, de la frontière entre le réel et le virtuel, des réseaux sociaux, de la manipulation.. et j’ai très hâte de lire autre chose écrit par Agnès Marot. J’ai beau cherché, je ne lui trouve aucun défaut.. Trop court peut-être ? En tout cas ça m’a donné très envie de revoir The Truman Show (par contre les Sims, c’est pas pour tout de suite).

09/10

# Memorex.

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

couv58804527

J’ai beaucoup aimé l’univers développé par l’auteure, très futuriste. J’avoue avoir eu un peu de mal à m’attacher aux personnages, mais je ne saurais pas expliquer pourquoi… Je ne me sentais pas d’affinités particulières avec eux, pas de points communs, des difficultés à m’identifier à eux. Au-delà de ça, j’ai trouvé l’histoire intrigante, bien menée. J’ai été convaincue. Ce n’était pas un coup de coeur mais c’est une belle réussite pour un premier roman du genre et j’encourage Cindy Van Wilder à renouveler l’expérience. Je lirai le roman avec plaisir !

07/10

# Les Outrepasseurs, tomes 2 et 3.

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…

couv2420747

Un terrible hiver s’abat sur la Grande-Bretagne. Peter, qui a été sauvé par Arnaut, se retrouve seul, car le Chasseur et le lion d’Arnaut sont affectés par la disparition de la magie. Arnaut tombe dans un coma profond, auquel il semble n’y avoir aucune solution. Jusqu’à ce que Peter comprenne que le sous-sol de Lion House regorge de ressources cachées…

couv8551766

J’ai réussi à terminer d’une traite la trilogie écrite par Cindy Van Wilder. Coup de bol, les deux étaient dispo à la médiathèque au même moment héhé. Je les ai lu très vite, ils sont aussi bons que le premier tome, voire même meilleurs puisqu’ils sont beaucoup moins introductifs. On rentre vraiment dans le vif du sujet, au cœur de l’action. Je regrette un peu le fait qu’on saute une année entre le tome 1 et le tome 2, j’aurais aimé en savoir un peu plus sur l’entrainement des Héritiers, sur la façon dont ils ont appris à se transformer.. En tout cas l’auteure a développé un univers absolument passionnant dont on entendra encore un peu parler (si j’ai bien tout compris sur Twitter) et ça m’enchante. J’ai hâte de lire la « suite » !

08/10

# L’échappée belle du bibliobus.

À douze ans, Bobby passe ses nuits à répertorier cheveux, vêtements et autres traces de la vie de sa mère en attendant son retour… qui ne viendra pas. Cette dernière est morte brutalement, et le jeune garçon n’est pas prêt à l’accepter. Battu par son père, Bobby se croit seul au monde jusqu’au jour où il rencontre Val et sa fille handicapée, Rosa. Tous trois nouent des liens très forts et passent un été magique parmi les livres du bibliobus où Val est femme de ménage. Mais, bientôt, une rumeur sur la nature de la relation entre la mère célibataire et l’adolescent se propage dans la ville. Contraints de s’enfuir à bord de la bibliothèque ambulante, ces êtres égratignés par la vie vont s’embarquer dans une aventure pleine de rebondissements, digne des « classiques » qu’ils ont pris l’habitude de dévorer…

couv15229077

Une lecture assez troublante par moments mais plutôt intéressante ! Je ne m’attendais pas vraiment à ça, quelques éléments m’ont un peu déçu mais dans l’ensemble c’était un bon roman.

06/10

# Les filles au chocolat, tomes 1 (Coeur Cerise) et 2 (Coeur Guimauve).

Cherry, 13 ans, et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre filles : Coco, 11 ans ; les jumelles Summer et Skye, 12 ans, et Honey, 14 ans. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais, à peine arrivée, elle craque bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l’arrivée de son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles soeurs et le charme irrésistible de Shay…

couv3483181

Skye et Summer Tanberry sont des jumelles identiques, et Skye aime sa soeur Summer plus que quiconque au monde. Elles font tout ensemble; mais récemment, Skye a eu envie d’être aussi cool que sa soeur. C’est l’histoire de sa vie. Et quand son ami Alfie lui avoue être tombé amoureux non pas d’elle mais de Summer, cela la blesse.
Skye veut avoir sa propre personnalité, mais avec une jumelle aussi cool, comment peut elle faire?
Est ce que Skye réussira à sortir de l’ombre de sa soeur et a trouver sa propre manière de briller?

couv56434391

J’avais acheté le tome 1 à ma soeur l’an passé et je lui ai offert le deuxième cette année. Je me suis décidée à les lui piquer pour voir un peu ce qu’il en était. J’avoue avoir été un peu déçue. Je n’ai pas été complètement transcendée par l’histoire, que j’ai trouvé très (trop) enfantine (bon, en même temps c’est un roman jeunesse, mais vu les critiques de nombreux adultes, je m’attendais à plus). C’est rempli de bons sentiments bien mielleux mais c’est trop (si je voulais faire un joli jeu de mot je dirais que ça en est presque écoeurant). Cela dit, je pense que c’est une lecture tout à fait adaptée pour une jeune fille de 12/14 ans.

05/10

# Le liseur du 6h27.

Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…

couv75792330

Très joli roman avec des personnages attachants, un brin de poésie et une histoire qui donne le sourire. Pas de coup de cœur mais j’ai passé un bon moment en compagnie de Guylain !

07/10

# La petite boulangerie du bout du monde.

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Elle s’installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d’une boutique laissée à l’abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d’échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l’esprit d’entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu’un simple  » break  » devient l’entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante. Un feel good book qui, sur fond de crise économique prône des valeurs de partage et d’entraide. Un ton bienveillant et drôle, pour une histoire romantique avec quelques accents mélancoliques qui ne tombe jamais dans la mièvrerie.

couv32242402

Personnellement je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce livre. C’est une lecture sympathique pour l’été, les personnages sont globalement assez attachants.. mais je n’ai pas trouvé ça très original. Ça casse pas trois pattes à un canard. Le tout est très prévisible et il y a beaucoup de longueurs. Je ne lirai pas la suite, je pense que ça n’apportera rien de plus à l’histoire et que ce premier tome se suffit à lui-même.

06/10

# Elles ont conquis le monde.

couv39745865

Ce petit livre est un essai documentaire sur les exploratrices du monde entier entre 1850 et 1950. J’avais acheté ça en 2014 au musée du Quai Branly et il était temps que je le lise. Je l’ai terminé très rapidement, il s’agit d’une succession de petites biographies plus ou moins détaillées et il y a aussi quelques chapitres thématiques écrits par les auteures. J’ai trouvé ça passionnant, il est vrai qu’en cours de géographie on nous parle toujours des hommes, jamais des femmes qui ont osé voyager à une époque où ce n’était pas bien perçu. Surtout que certaines de ces exploratrices ont mené des recherches (anthropologiques ou ethnographiques notamment, mais aussi archéologiques ou encore botaniques) qui sont aujourd’hui considérées comme des références. J’ai découvert des femmes courageuses, qui forcent le respect et dont j’ai très envie d’en savoir plus. J’espère réussir à trouver certaines des références citées en bibliographie pour compléter tout ça !

08/10

# Les aventures improbables de Julie Dumont.

Julie Dumont, parisienne, est célibataire. En chemin pour le mariage de ses parents en Normandie, elle est témoin d’une étrange scène : un homme est jeté d’une voiture et s’enfuit. En conduisant cet inconnu à l’hôpital, elle comprend qu’il s’agit d’un journaliste qui enquête sur un meurtre.

couv65756013

Ce livre est mon petit coup de coeur de l’été ! Rien de bien original mais c’était la lecture idéale pour mes vacances. J’ai complètement accroché au caractère déluré de l’héroïne et à ses petites aventures. Comme décrit sur la quatrième de couverture, on est vraiment entre Bridget Jones et miss Marple. C’est drôle, bien écrit et on se prend vraiment au jeu. J’étais à fond dans l’enquête ! C’était vraiment une chouette lecture et c’est avec regrets que j’ai quitté Julie ce jour-là.

08/10

# Geek Girl, tome 1.

Harriet Manners sait que :
– le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
– la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
– lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris.

Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.

La geek saura-t-elle devenir chic ?

couv75389980

Ça faisait un moment que Geek Girl trainait dans ma WL et il n’était jamais dispo à la médiathèque, donc quand j’ai vu qu’il était sorti en poche, j’ai sauté sur l’occasion et je l’ai acheté. Pas de youpla de mon côté, c’était sympathique mais sans plus. J’ai trouvé l’ensemble très cliché et je suis restée sur ma faim. C’est le genre de lecture pas prise de tête qui ne restera pas dans les annales. Je ne sais pas si je lirai le tome 2, si l’occasion se présente et que je n’ai rien d’autre de mieux à lire, pourquoi pas, mais en tout cas je pense revendre mon tome 1 x)

05/10

Films vus.

# Sisters.

Deux sœurs sont de retour chez leurs parents pour débarrasser leur ancienne chambre d’enfant avant que la maison familiale ne soit vendue. Dans l’espoir de revivre pour une nuit leurs années de gloire passées, elles organisent une soirée « de jeunes » avec leurs anciens camarades de lycée qui tourne rapidement en fiesta délirante et salutaire pour cette bande d’adolescents attardés.

Bwarf. J’avais lu de mauvaises critiques donc j’ai lancé le film sans avoir de très grandes attentes (heureusement). J’adore le duo Poehler/Fey, vraiment vraiment beaucoup. Forcément le duo fonctionne dans le film, elles ont une telle complicité ! Mais elles jouent des personnages usants, immatures auxquels j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher. Il y a quelques (rares) bons passages, mais globalement le film se transforme très vite en une espèce de Projet X version 40 balais. Beaucoup de gros son, d’actions infantiles sans réel intérêt et pas assez de véritable dialogue ou en tout cas de quelque chose qui aurait un sens. J’ai l’impression que le film n’a pas de but, aucune finalité. On a 40 ans, on fait la teuf comme si on en avait 17 et voilà. Vous pouvez passer votre chemin.

03/10

# Angry Birds.

Ce film nous amène sur une île entièrement peuplée d’oiseaux heureux et qui ne volent pas – ou presque. Dans ce paradis, Red, un oiseau avec un problème de colère, le très pressé Chuck, et l’imprévisible Bomb ont toujours été mis à l’écart. Mais lorsqu’arrivent des cochons verts mystérieux sur l’île, ce sera la mission de ce groupe de parias de découvrir ce que trament les cochons.

Dessin animé dérivé du jeu (auquel je n’ai jamais vraiment joué), Angry Birds est sympathique mais sans plus, on peut largement s’en passer. C’est prévisible, le scénario n’est pas très développé, on s’ennuie un peu parfois. L’humour est un peu lourd. Il y a quand même quelques bons passages, qui parviennent plus ou moins à sauver le reste. Ça ne restera cependant pas dans les annales.

05/10

# Popstar : Never Stop Never Stopping.

Alors qu’il peine à vendre son dernier album, la superstar du rap et de la pop Conner4Real connaît une traversée du désert et voit sa vie bouleversée. Prêt à tout pour retrouver la gloire, il refuse cependant de retrouver le groupe qui l’a fait connaître, The Style Boyz.

Je l’ai déjà dit dans plusieurs articles, j’adore Andy Samberg. J’adore aussi Lonely Island, le groupe qu’il a monté avec les deux autres protagonistes du film il y a quelques années (ils font des chansons que je trouve très drôles personnellement). Il fallait donc que je vois Popstar de toute urgence, c’était presque une priorité pour moi. Ce n’est pas un grand film, mais ce faux documentaire sur un chanteur qui a connu la gloire, et qui maintenant la connait un peu moins, m’a fait beaucoup rire. Vous avez vu Fatal (oui oui, le film avec Michaël Youn) ? Et bien c’est un peu la même chose (dans les grandes lignes) mais en beaucoup mieux. Beaucoup de guests, beaucoup d’exagérations, des chansons politiquement incorrectes.. Moi j’ai kiffé. Ça m’a rappelé un peu Zoolander par moments, beaucoup de célébrités en adoration devant une fausse personnalité. OK, il y a quelques petites choses qui sont un peu de mauvais goût, des blagues qui tombent un peu à plat. Mais dans l’ensemble j’ai adoré et je sais d’avance que je regarderais ce film de nouveau dans un avenir plus ou moins proche.

08/10

# The Lady in the Van.

Un intellectuel célibataire forge une amitié inattendue avec la vieille dame qui, vivant à bord de sa camionnette, a élu domicile dans son entrée.

Si je devais résumer le film en quelques mots, je dirais tout simplement : Maggie Smith dans toute sa splendeur. Elle est fabuleuse et je pense que sans elle, le film ne serait pas grand chose. Les acteurs sont relativement bons mais sans plus, la réalisation n’est pas exceptionnelle.. L’histoire est originale quand même, mais ce n’est pas le meilleur film britannique que j’ai pu voir ces derniers mois. On rigole souvent, il y a quelques moments chargés d’émotion et j’ai apprécié la place donnée au passé de la vieille dame. Le flash-back des premières minutes a un côté très intrigant et j’aurais presque aimé que cet aspect là soit un peu plus mis en avant. Cela dit, ça restent un film plutôt sympathique, sans prétention et qui vaut le coup d’oeil.

06/10

# The Nice Guys.

Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

J’ai adoré ce film policier un peu décalé, dont les personnages principaux (Gosling et Crowe) m’ont un peu fait penser à certains films de Ritchie. Bref. La mise en scène est top, l’ambiance années 70 est très réussie. J’ai beaucoup ri, l’histoire est assez simple à comprendre (il faut bien suivre au début et c’est bon), il y a de l’action.. Pour moi c’est une réussite.

08/10

Pour ce qui est des séries, j’ai accumulé (encore une fois) beaucoup de retard dans les séries en cours à cause de ma connexion déplorable puis ma connexion inexistante. J’ai quand même réussi à bien commencer un certain nombre de nouvelles choses grâce au défi « Petit grignotage de série », dont j’ai publié le bilan il y a quelques jours : ***

En attendant le prochain article,  je vous fais de gros bisous !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

24 réflexions au sujet de « Point Culture #18 – Le bilan de l’été. »

  1. Ah il faut absolument que je vois (enfin) The Nice Guys!! Un point culture plutôt prolifique quand même! Moi je suis complètement au ralenti ces derniers temps haha ! Niveau lecture, je te conseille quand même ma dernière en date « Les Maraudeurs » de Tom Cooper (pas loin du coup de coeur) ! J’en parle ici, si cela t’intéresse 😉 https://thecosmicsam.wordpress.com/2016/09/12/les-maraudeurs-tom-cooper/

    Aimé par 1 personne

    1. C’est prolifique mais sachant qu’il y a des lectures qui datent de juin, c’est pas folichon non plus x)
      J’avoue que depuis que j’ai récupéré internet, je tourne un peu au ralenti niveau lectures, je rattrape tout mon retard séries ^^
      Je vais aller lire ta chronique de ce pas 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Ton bilan est top! Le livre sur les femmes « aventurières », celui sur « Sinatra » et du bibliobus me tentent assez bien. J’ai loupé « The Nice Guys », je me le verrai bien en dvd :).
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    Aimé par 1 personne

  3. Beaucoup de bouquins que j’ai adoré là-dedans ! Gros coup de coeur aussi pour I.R.L. mais aussi pour Memorex, contrairement à toi :p Il faut que je lise la suite des Outrepasseurs, ce serait dommage de passer à côté. Et je sens que je vais regarder du côté de Julie Dumont et de ses aventures improbables, ça semble tout à fait correspondre à ce que j’ai envie de lire en ce moment !

    Aimé par 1 personne

    1. Pour Memorex c’était vraiment un presque coup de coeur mais j’ai préféré Les Outrepasseurs (donc je te conseille de lire la suite :p) !
      J’espère que Les aventures improbables de Julie Dumont te plairont. Moi ça m’a vraiment fait du bien cet été ^^
      Des bisous !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s